Accéder au contenu principal

Command and conquer

 Où une commande problématique devient le feuilleton de l'automne.En témoigne ce courriel adressé au professeur concerné :


"M Larmagnac, professeur d'Histoire Géographie au collège Jean Roucas, témoigne : depuis que je travaille aussi au secrétariat d'intendance, c'est formidable, je me sens plus épanoui. Avant, je n'avais jamais assez de monnaie en poche pour payer les parkings mais depuis que je suis payé en lingots d'or, ma vie a changé ! Grâce au secrétariat d'intendance, j'ai gagné au loto et j'ai été contacté par Hollywood pour jouer dans l'adaptation au cinéma de mes séquences pédagogiques du deuxième trimestre. Alors vous aussi, faites comme moi, dites "oui" au Bonheur et rejoignez-nous au secrétariat d'intendance".

 Jingle de fin de la page de pub.

 La suite de notre feuilleton, maintenant. Brandon a quitté Brenda pour se mettre en couple avec Loana qui hésite à quitter Dylan pour se mettre en couple avec Rue du Commerce.com. Pour dire les choses plus prosaïquement : le problème auquel nous nous heurtions, c'est tout simplement que nous n'avions plus de compte "Rue du Commerce Pro" depuis plusieurs milliers d'années (le responsable de l'époque avait été mangé par un Vélociraptor, paraît-il).

Ils nous en ont donc recréé un dans la foulée.

 Du coup, il faudra repasser la commande dessus.

Arrivé au moment de choisir le mode de paiement, l'option "mandat administratif" sera désormais disponible. Il suffira de la sélectionner, puis d'imprimer le document édité et de me le donner pour que je le leur faxe. Malheureusement, en ma qualité de petit personnel exécutant en basses œuvres, je ne suis pas accrédité pour repasser ladite commande. N'étant en effet qualifié que pour faire des photocopies et répondre au téléphone, je risquerais de faire exploser le collège en appuyant sur le mauvais bouton de ma souris.

Or personne ne veut ça.

Il faudrait donc que tu t'en occupes et, pour que ce soit fait dans les règles, que ce soit en présence de Mme la Gestionnaire et soumis à son approbation. Fin de l'épisode du jour, à vous les studios. Bon après-midi à toi : ) ,

--


Le secrétariat de direction

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Petit bonhomme de chemin.

C'est un petit bonhomme tout gris, qui vit recroquevillé dans le coin tout gris d'un univers tout gris, peuplé de bonhommes tout gris recroquevillés dans le coin tout gris d'un univers tout gris et tout ça jusqu'à l'infini, un infini de gris et de petits bonhommes recroquevillés sur eux-mêmes dans leur coin.

Du matin au soir et du soir au matin, comme tous les autres, il bougonne, ronchonne, rabâche, de la voix la plus grise qu'on puisse s'imaginer. "Et pourquoi il a ci ?". "Et pourquoi j'ai pas ça ?". "Et pourquoi ils y ont droit ?". "Et pourquoi on ne me donne pas ?". Personne ne l'aime. Dit-il. Personne ne le respecte. Dit-il. Personne n'est là pour lui. Dit-il. Ah, s'il avait plus d'argent. Plus de considération. Plus de ceci ou de cela. Une maison plus grande, avec une piscine qui fait Plouf. Une voiture plus puissa…

Rends le Tambour, épisode 2

Où l'on s'est engagé la semaine précédente et où l'on tient parole.




Bonsoir à tous,




Comme attendu, nous vous transférons ci-joint le planning de la semaine prochaine, et profitons de ce message pour relayer cet important communiqué :







Vous souhaitant un bon week-end,


Bien cordialement,

--

Le secrétaire de direction

Le Semainier tombé du Ciel

 Où l'administration a ses raisons que la Raison ignore...



Bonsoir à tous,




Vous vous étonnerez sans doute que le mot d'accompagnement soit d'une brièveté (toute relative) ce soir, mais à cela, il y a une raison fort simple, dont je m'en vais vous entretenir instamment.

Que les âmes sensibles et impressionnables soient toutefois prévenues : en plus du planning de la semaine prochaine ci-joint, ce message d'accompagnement lèvera le voile sur certaines vérités indicibles qui gagneraient à rester ignorées des honnêtes gens.


Ainsi donc, les plus calés en d'entre vous en littérature anglophone connaissent peut-être l'oeuvre d'Howard Philips Lovecraft, écrivain américain du siècle dernier qui a révolutionné le genre Fantastique avec ses histoires de créatures abominables, indescriptibles, toutes en tentacules, en yeux innombrables  et en pattes arachnides (un peu comme celles qu'on voit du côté de…