Accéder au contenu principal

Le Mot du Coach (1)

Où l'on rédige le mot de clôture du deuxième numéro de la Gazette Sportive du collège, et où on réalise qu'écrire pour des ados, ça peut être très très compliqué, surtout quand on n'est pas sportif soi-même.



 Bon alors on fait le compte, les p'tits gars.

Trois mois d'APPN, déjà,c'est le moment du premier bilan. Si vous le voulez bien, on va commencer par vérifier les bases ensemble.

 Le matériel, d'abord.

Tout le monde a encore ses deux jambes ? Personne n'en a égarée une en route pendant un raid multisports ? Personne n'en a malencontreusement laissée une dans les vestiaires ? Attention, je veux que vous soyez vigilants, avec vos jambes. Je sais bien que même si vous en perdez une, il vous en restera toujours une autre de rechange, mais ce sera moins pratique pour le VTT, surtout dans les montées. Et ça ne rigole pas, les montées, en VTT, alors avec une jambe en moins, ce ne sera pas le pied, si vous voyez ce que je veux dire. Hors de question que je vous donne un coup de main : si vous n'avez pas votre matos, moi, ça me fera une belle jambe, vous n'aurez qu'à vous serrer les coudes entre vous, au lieu de vous tourner les pouces. Quand je vois combien vous êtes à perdre le nord en course d'orientation, ou à oublier votre tête sur le chemin du Collège, je me dis qu'une jambe en moins, ça peut vite arriver.

Bref.

Si vous avez tous vérifié que vous avez bien vos deux jambes, j'imagine qu'on peut en déduire que vous avez aussi vos deux genoux. C'est plutôt une bonne nouvelle parce qu'ils vous serviront encore l'année prochaine. Pareil pour les cuisses, les mollets, les poignets et les avant bras...

Oui, Kévin ?

Une question ? Comment on fait si on a ses deux jambes, mais juste un seul genoux ?

Je vois qu'on a un petit rigolo parmi nous, bravo, c'est tellement drôle que j'en ai mal aux côtes. Fais attention quand même, Kévin : je t'ai à l’œil, alors tiens-toi tranquille, ou je finirais par t'avoir dans le nez.... et tu finiras à l'index. Alors fais profil bas et ouvre grand tes oreilles ! J'en ai assez que tu prennes mes conseils par-dessus la jambe, alors que je m'efforce de prendre vos problèmes à bras le corps... La prochaine fois que tu voudras ralentir la cadence en triathlon, tu pourras toujours courir, mon petit père.

Maintenant qu'on est tous au point côté matériel, qu'on a constaté qu'on était toujours en un seul morceau, on va se donner rendez-vous à la rentrée. Alors d'ici là, soyez prudents, bande de casse-cou ! Je sens que certains d'entre vous vont profiter des vacances pour aller faire les zazous sur les pistes de ski, les pistes de rollers ou les pistes cyclables, et moi, je veux tous vous retrouver entiers à la rentrée.

Parce qu'à la rentrée, j'aime autant vous prévenir, il va y avoir du sport. Encore. Alors je veux récupérer des sportifs, moi, en janvier, pas une bande de bras cassés... Une bande de casse-pieds, à la rigueur, du moment que vous êtes encore en état de marcher. Pareil pour les entorses, d'ailleurs : faites-en à vos principes si vous voulez, comme on dit, mais pas ailleurs ! Et si vous abusez des chocolats à Noël, attention aussi aux crampes... d'estomac ! Vous risquez d'être mis à la diète parce que vous aurez abusé des bonnes choses, mais même avec dix kilos en trop, n'attendez pas que je vous fasse bénéficier d'un régime... de faveur. Je vous mettrais au pas, moi ! ça aidera à la digestion.

Ou bien je vous obligerais à chercher toutes les expressions et les jeux de mots cachés dans ce texte qui ont un rapport avec le corps humain ou avec le sport... et il y en a un paquet ! ça vous fera les pieds !

 --

Le secrétariat de direction

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Rends le Tambour, épisode 2

Où l'on s'est engagé la semaine précédente et où l'on tient parole.




Bonsoir à tous,




Comme attendu, nous vous transférons ci-joint le planning de la semaine prochaine, et profitons de ce message pour relayer cet important communiqué :







Vous souhaitant un bon week-end,


Bien cordialement,

--

Le secrétaire de direction

Imprime-toi ça dans le crâne !

Bonjour à tous,





Il ne vous aura pas échappé que depuis quelques temps, l'imprimante de la salle des professeurs connaissait ce que les spécialistes appellent affectueusement "quelques menus problèmes de fonctionnement". Problèmes qui, curieusement, se sont accentués de façon très invalidante depuis qu'"on" l'a ouverte, qu'on en a enlevé le toner et qu'on a jeté le chariot de celui-ci à la poubelle


Comme disait Bourvil dans des circonstances similaires "ha ben c'est sûr qu'elle va moins bien marcher, maintenant".

Plus mystérieux encore : des tests ADN réalisés par les équipes scientifiques des Experts : Jean Roucas ont révélé que le chariot jeté à la poubelle n'était PAS celui de l'imprimante sus-mentionnée, et n'est donc pas compatible avec celle-ci (qui est-il, d'où vient-il, nul ne le sait).

M Victor a temporairement résolu le pro…

La Possibilité d'une Île

Où l'on découvre que reprendre le travail, c'est moins une fatalité qu'un état d'esprit.



Ha mais vous êtes là, vous ?

Hum, pardon, je ne m'y attendais pas, vous m'avez pris de court.

Je veux dire... si vous êtes là, c'est que vous attendez le planning de la semaine prochaine.


Or si vous attendez le planning de la semaine prochaine, c'est que vous avez repris le travail.


Vous.

Bon, ben, ma foi, pourquoi pas ?


En ce qui me concerne, je trouve que c'est une drôle d'idée mais hé, nous sommes au XXIème siècle, qui suis-je pour juger ?

J'ai donc pris quelques minutes pour vous bidouiller un semainier à main levée dans mon hamac, en mode totale impro, j’espère qu'il satisfera vos attentes, je peux bien faire ça pour vous autres, j'y ai encore mis plein de couleurs comme vous aimez.

Tenez, je suis bon prince, je vais même profiter de l'occasion pour vous envoyer, en plus dudit planning, une peti…