Accéder au contenu principal

Un voyage inattendu

Où l'on ne passera pas, même si nous fuyons, fou que nous sommes (et comprenne qui pourra).


Ceux d'entre vous qui rentrent tout juste de Mogadiscio (ne faites pas les innocents, j'ai les noms) ne seront pas dépaysés la semaine prochaine, puisque le Collège Jean Roucas se mettra à l'heure Italienne (au sens figuré. N'allez pas en profiter pour tripatouiller vos réveils) en accueillant les correspondants de l'échange scolaire avec Cascina.

Le thème du message d'accompagnement du semainier aurait donc été tout trouvé, avec pâtes fraîches et mamamia à tous les étages (aucun cliché ne vous aurait été épargné !), si seulement j'avais eu ne serait-ce que quelques minutes à y consacrer. Hélas, il faut se rendre à l'évidence : à cette heure-ci, je devrais être chez moi.

Aussi me trouvé-je contraint d'opter pour la sobriété (boire ou écrire, il faut choisir) et d'en revenir aux formulations plus institutionnelles, quitte à me faire aussi plus ennuyeux. L'occasion pour moi de vous rappeler notre mot d'ordre, que vous aurez à cœur de psalmodier allègrement trois fois par jour (toute ressemblance avec un mantra existant et ayant existé ne serait que - hum, hum -, purement fortuite).

Un Semainier pour les informer tous
Un Semainier pour les aider à planifier
Un Semainier pour les amener tous,
Et dans l'Education Nationale les lier
Au pays de Jean Roucas où s'étendent les Concertations Actives 4ème.

Semainier ci-joint, vous l'aurez compris.

Faites-en bon usage.

Si vous l'ouvrez plus de deux fois par heure, ou si vous commencez à l'appeler "Mon Précieux", il faudra consulter.


Excellent week-end à vous et méfiez-vous des vieux bonhommes coiffés d'un chapeau pointu !



-- 
 
 
 Le secrétariat de direction
 
 

Notice explicative : on aura, bien entendu, relevé les références au Seigneur des Anneaux. Il est toutefois 
important de noter la mention de Mogadiscio, ici située par erreur en 
Italie. Erreur aussi grossière qu'impardonnable, qui deviendra par la 
suite un inépuisable running gag personnel.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Petit bonhomme de chemin.

C'est un petit bonhomme tout gris, qui vit recroquevillé dans le coin tout gris d'un univers tout gris, peuplé de bonhommes tout gris recroquevillés dans le coin tout gris d'un univers tout gris et tout ça jusqu'à l'infini, un infini de gris et de petits bonhommes recroquevillés sur eux-mêmes dans leur coin.

Du matin au soir et du soir au matin, comme tous les autres, il bougonne, ronchonne, rabâche, de la voix la plus grise qu'on puisse s'imaginer. "Et pourquoi il a ci ?". "Et pourquoi j'ai pas ça ?". "Et pourquoi ils y ont droit ?". "Et pourquoi on ne me donne pas ?". Personne ne l'aime. Dit-il. Personne ne le respecte. Dit-il. Personne n'est là pour lui. Dit-il. Ah, s'il avait plus d'argent. Plus de considération. Plus de ceci ou de cela. Une maison plus grande, avec une piscine qui fait Plouf. Une voiture plus puissa…

Rends le Tambour, épisode 2

Où l'on s'est engagé la semaine précédente et où l'on tient parole.




Bonsoir à tous,




Comme attendu, nous vous transférons ci-joint le planning de la semaine prochaine, et profitons de ce message pour relayer cet important communiqué :







Vous souhaitant un bon week-end,


Bien cordialement,

--

Le secrétaire de direction

Le Semainier tombé du Ciel

 Où l'administration a ses raisons que la Raison ignore...



Bonsoir à tous,




Vous vous étonnerez sans doute que le mot d'accompagnement soit d'une brièveté (toute relative) ce soir, mais à cela, il y a une raison fort simple, dont je m'en vais vous entretenir instamment.

Que les âmes sensibles et impressionnables soient toutefois prévenues : en plus du planning de la semaine prochaine ci-joint, ce message d'accompagnement lèvera le voile sur certaines vérités indicibles qui gagneraient à rester ignorées des honnêtes gens.


Ainsi donc, les plus calés en d'entre vous en littérature anglophone connaissent peut-être l'oeuvre d'Howard Philips Lovecraft, écrivain américain du siècle dernier qui a révolutionné le genre Fantastique avec ses histoires de créatures abominables, indescriptibles, toutes en tentacules, en yeux innombrables  et en pattes arachnides (un peu comme celles qu'on voit du côté de…