Accéder au contenu principal

Tea, Text and Sun


 Où les voyages scolaires forment la jeunesse et où le ciel n'en fait qu'à sa tête.



Le semainier de ce vendredi 20 mars est dédié à des héros, des vrais.

Des hommes et des femmes comme vous et moi (mais surtout comme vous, vu que vous en faites peut-être partie), qui ont survécu pendant une semaine en terres hostiles, lointaines, barbares (un pays sans tartiflette vit encore au moyen-âge, ça a été prouvé scientifiquement), loin de leurs chez-eux, de ceux qui leur sont chers (ou qui leur coûtent cher), et de leurs couettes en pure soie de Corinthe (celles qui ne grattent pas), en compagnie de quelques dizaines d'adolescents riches en trop-plein d'énergie et peu avares en décibels.

Des hommes et des femmes qui se sont littéralement fondus dans leur environnement, en ethnologues, pour assurer leur mission pédagogique avec zèle et vivre cette expérience de l'intérieur (l'intérieur du Pub du coin, sur le coup de minuit, pour être plus précis, suivez mon regard...), sans jamais hésiter à goûter une spécialité locale, ni se soucier de leur estomac ou de la balance qui attend leur retour de pied ferme.

Mesdames, Messieurs, nous n'oublierons pas votre héroïsme. Vous resterez à jamais des modèles et des guides, pour nous (ne serait-ce que parce que les photos, gentiment envoyées par vos collègues pendant notre dégustation de chocol... réunion de Direction hebdomadaire, seront publiées en accès libre dès lundi sur le site du collège).

Autre actualité marquante de la semaine, l'éclipse qui, finalement, n'aura pas fait les choses à moitié puisqu'en plus du soleil, celle-ci s'est éclipsée elle-même, au point qu'on n'en a rien vu et qu'on se retrouve bien bêtes avec nos lunettes spéciales achetées pour l'occasion avec un magazine que nous ne lirons pas.

(Ha flûte, pour jurer comme mon grand père : une partie de mon texte a été éclipsée aussi. Mais pas de panique, il existe un moyen simple de la lire quand même, si vous ne savez pas à quoi occuper votre week-end) (sait-on jamais !).

Enfin, à celles et ceux qui seraient déçus de ne pas avoir assisté à ce phénomène rare, le service d'Intendance conseille (véridique !) de relire Tintin et le Temple du Soleil, un ouvrage dont la rigueur scientifique n'égale que la portée encyclopédique.

Vous souhaitant un excellent week-end (et beaucoup de repos à nos héros qui, comme tous les héros, l'ont bien mérité...) (ce qu'on voit bien sur certaines photos, d'ailleurs, mais vous découvrirez ça par vous-mêmes bientôt !).

Bien cordialement,

-- 
 
 
Le secrétariat de direction

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Rends le Tambour, épisode 2

Où l'on s'est engagé la semaine précédente et où l'on tient parole.




Bonsoir à tous,




Comme attendu, nous vous transférons ci-joint le planning de la semaine prochaine, et profitons de ce message pour relayer cet important communiqué :







Vous souhaitant un bon week-end,


Bien cordialement,

--

Le secrétaire de direction

Le Semainier tombé du Ciel

 Où l'administration a ses raisons que la Raison ignore...



Bonsoir à tous,




Vous vous étonnerez sans doute que le mot d'accompagnement soit d'une brièveté (toute relative) ce soir, mais à cela, il y a une raison fort simple, dont je m'en vais vous entretenir instamment.

Que les âmes sensibles et impressionnables soient toutefois prévenues : en plus du planning de la semaine prochaine ci-joint, ce message d'accompagnement lèvera le voile sur certaines vérités indicibles qui gagneraient à rester ignorées des honnêtes gens.


Ainsi donc, les plus calés en d'entre vous en littérature anglophone connaissent peut-être l'oeuvre d'Howard Philips Lovecraft, écrivain américain du siècle dernier qui a révolutionné le genre Fantastique avec ses histoires de créatures abominables, indescriptibles, toutes en tentacules, en yeux innombrables  et en pattes arachnides (un peu comme celles qu'on voit du côté de…

Imprime-toi ça dans le crâne !

Bonjour à tous,





Il ne vous aura pas échappé que depuis quelques temps, l'imprimante de la salle des professeurs connaissait ce que les spécialistes appellent affectueusement "quelques menus problèmes de fonctionnement". Problèmes qui, curieusement, se sont accentués de façon très invalidante depuis qu'"on" l'a ouverte, qu'on en a enlevé le toner et qu'on a jeté le chariot de celui-ci à la poubelle


Comme disait Bourvil dans des circonstances similaires "ha ben c'est sûr qu'elle va moins bien marcher, maintenant".

Plus mystérieux encore : des tests ADN réalisés par les équipes scientifiques des Experts : Jean Roucas ont révélé que le chariot jeté à la poubelle n'était PAS celui de l'imprimante sus-mentionnée, et n'est donc pas compatible avec celle-ci (qui est-il, d'où vient-il, nul ne le sait).

M Victor a temporairement résolu le pro…