Accéder au contenu principal

Retour aux sources

Où l'on reprend le chemin des écoliers et où on accueille les nouveaux personnels comme il se doit.



A l'attention de l'ensemble du personnel du collège



Bonsoir à tous,


Il est une tradition séculaire, proche de la superstition millénariste, qui rythme la vie administrative du Collège Jean Roucas chaque vendredi depuis l'aube des temps (à une ou deux semaines près, hein. "C'est pas une science exacte"), alors même que l'établissement s'appelait encore "Université Groumf Groumf Greu Greu" (Paléolitique), Magnus Collegus Universalis Enseignementus et Bonnas Manieras (période Romaine) (Mme Samer : PARDON), ou Ecole de Magie et de Sorcellerie de Poudlard (période contemporaine).


Une tradition qui, comme vous le constaterez vous-même en jetant un œil à l'heure à laquelle ce mail a été posté, oblige les secrétaires de direction à y passer la nuit de vendredi à samedi (sans aucun frais de nuitée. Aussi, de quoi me plaindrais-je ?).

Cette tradition, d'origine druidique, consiste à inviter la congrégation enseignante à "lire l'avenir dans le papier" (méthode beaucoup moins salissante et moins couteuse que les entrailles de mouton).

Ainsi donc, après s'être au préalablement plongé dans une transe mystique dite "du double clic sur la pièce jointe", l'officiant (aussi appelé "professeur" dans certains dialectes régionaux), accède à une forme de double-vue quasi-infaillible (et particulièrement colorée, du fait d'une connexion directe au plan astral), laquelle lui permet d'anticiper les principaux temps forts de la semaine à venir.
C'est dans l'optique de préserver cette richesse culturelle venue du fond des âges que je vous invite à profiter du week-end pour vous essayer à ce noble art et qui sait ? Peut-être vous découvrirez-vous quelques dons de prescience !


Gros avantage : le semainier est plus fiable et moins cher que Madame Irma.

Gros Inconvénient : il ne peut pas envoûter votre voisin qui met la musique à fond.


Vous souhaitant un week-end au plus près du flux cosmique, je vous laisse, je dois déplier mon sac de couchage.



Bien cordialement,


Le secrétariat de Direction

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Rends le Tambour, épisode 2

Où l'on s'est engagé la semaine précédente et où l'on tient parole.




Bonsoir à tous,




Comme attendu, nous vous transférons ci-joint le planning de la semaine prochaine, et profitons de ce message pour relayer cet important communiqué :







Vous souhaitant un bon week-end,


Bien cordialement,

--

Le secrétaire de direction

Imprime-toi ça dans le crâne !

Bonjour à tous,





Il ne vous aura pas échappé que depuis quelques temps, l'imprimante de la salle des professeurs connaissait ce que les spécialistes appellent affectueusement "quelques menus problèmes de fonctionnement". Problèmes qui, curieusement, se sont accentués de façon très invalidante depuis qu'"on" l'a ouverte, qu'on en a enlevé le toner et qu'on a jeté le chariot de celui-ci à la poubelle


Comme disait Bourvil dans des circonstances similaires "ha ben c'est sûr qu'elle va moins bien marcher, maintenant".

Plus mystérieux encore : des tests ADN réalisés par les équipes scientifiques des Experts : Jean Roucas ont révélé que le chariot jeté à la poubelle n'était PAS celui de l'imprimante sus-mentionnée, et n'est donc pas compatible avec celle-ci (qui est-il, d'où vient-il, nul ne le sait).

M Victor a temporairement résolu le pro…

La Possibilité d'une Île

Où l'on découvre que reprendre le travail, c'est moins une fatalité qu'un état d'esprit.



Ha mais vous êtes là, vous ?

Hum, pardon, je ne m'y attendais pas, vous m'avez pris de court.

Je veux dire... si vous êtes là, c'est que vous attendez le planning de la semaine prochaine.


Or si vous attendez le planning de la semaine prochaine, c'est que vous avez repris le travail.


Vous.

Bon, ben, ma foi, pourquoi pas ?


En ce qui me concerne, je trouve que c'est une drôle d'idée mais hé, nous sommes au XXIème siècle, qui suis-je pour juger ?

J'ai donc pris quelques minutes pour vous bidouiller un semainier à main levée dans mon hamac, en mode totale impro, j’espère qu'il satisfera vos attentes, je peux bien faire ça pour vous autres, j'y ai encore mis plein de couleurs comme vous aimez.

Tenez, je suis bon prince, je vais même profiter de l'occasion pour vous envoyer, en plus dudit planning, une peti…