Accéder au contenu principal

Les photocopieurs sont nos amis, il faut les aimer aussi

A l'attention de l'ensemble des professeurs du Collège




Bonsoir à tous,


Ces derniers jours, il ne vous aura pas échappé qu'en bons fonctionnaires qu'ils sont, les photocopieurs de la salle des professeurs ont beaucoup rechigné à travailler - l'un d'eux allant jusqu'à feindre le bourrage papier pour décrocher l'arrêt-maladie tant convoité.  Sont-ils astucieux, les petits canaillous !

Qu'à cela ne tienne, le dépanneur est passé cet après-midi et lui a remis les idées (ainsi que deux ou trois petites pièces mécaniques) en place. Mon alter ego de plastique et de boulons est donc à nouveau opérationnel.

Le dépanneur en a profité pour réinstaller le logiciel d'alerte à distance, qui indiquera au fournisseur nos besoins en encre avant même que les toners soient arrivés au bout du rouleau (car le logiciel a été formé à l'Ecole Médiumnique du Grand Semainier, il peut donc lire l'avenir dans les voyants digitaux). Par conséquent, nous ne devrions plus souffrir des pénuries intempestives qui nous ont ralenti ces derniers mois ("ralenti" étant le terme académique pour dire "fait hurler de colère en brandissant les poings en direction des cieux indifférents").

Cependant si cela devait se reproduire, le dépanneur (toujours lui) insiste sur la nécessité de ne pas essayer de tricher avec le toner (car le toner sait tout, car le toner voit tout, car le toner lit dans ton coeur). En effet, le secouer vigoureusement et le réinsérer ensuite ni vu ni connu constitue un sacrilège de première importance, passible de torture par le guili-guili. Accessoirement (et plus prosaïquement), le processus abime la machine, dont il met les capteurs sans dessus-dessous : comme un alcoolique le samedi soir après la sixième tournée générale, elle ne sait plus si elle est pleine, si elle est vide ou si elle est un éléphant rose.

D'avance, merci pour elle, et bonne soirée à tous (ayez soif de modération),



Le secrétariat de Direction

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Rends le Tambour, épisode 2

Où l'on s'est engagé la semaine précédente et où l'on tient parole.




Bonsoir à tous,




Comme attendu, nous vous transférons ci-joint le planning de la semaine prochaine, et profitons de ce message pour relayer cet important communiqué :







Vous souhaitant un bon week-end,


Bien cordialement,

--

Le secrétaire de direction

Imprime-toi ça dans le crâne !

Bonjour à tous,





Il ne vous aura pas échappé que depuis quelques temps, l'imprimante de la salle des professeurs connaissait ce que les spécialistes appellent affectueusement "quelques menus problèmes de fonctionnement". Problèmes qui, curieusement, se sont accentués de façon très invalidante depuis qu'"on" l'a ouverte, qu'on en a enlevé le toner et qu'on a jeté le chariot de celui-ci à la poubelle


Comme disait Bourvil dans des circonstances similaires "ha ben c'est sûr qu'elle va moins bien marcher, maintenant".

Plus mystérieux encore : des tests ADN réalisés par les équipes scientifiques des Experts : Jean Roucas ont révélé que le chariot jeté à la poubelle n'était PAS celui de l'imprimante sus-mentionnée, et n'est donc pas compatible avec celle-ci (qui est-il, d'où vient-il, nul ne le sait).

M Victor a temporairement résolu le pro…

La Possibilité d'une Île

Où l'on découvre que reprendre le travail, c'est moins une fatalité qu'un état d'esprit.



Ha mais vous êtes là, vous ?

Hum, pardon, je ne m'y attendais pas, vous m'avez pris de court.

Je veux dire... si vous êtes là, c'est que vous attendez le planning de la semaine prochaine.


Or si vous attendez le planning de la semaine prochaine, c'est que vous avez repris le travail.


Vous.

Bon, ben, ma foi, pourquoi pas ?


En ce qui me concerne, je trouve que c'est une drôle d'idée mais hé, nous sommes au XXIème siècle, qui suis-je pour juger ?

J'ai donc pris quelques minutes pour vous bidouiller un semainier à main levée dans mon hamac, en mode totale impro, j’espère qu'il satisfera vos attentes, je peux bien faire ça pour vous autres, j'y ai encore mis plein de couleurs comme vous aimez.

Tenez, je suis bon prince, je vais même profiter de l'occasion pour vous envoyer, en plus dudit planning, une peti…