Accéder au contenu principal

Syndicat du crime (2)

Où l'on poursuit sur notre lancée avec une nouvelle doléance, cette fois déposée dans le casier des "Illuminati", société occulte tristement célèbre pour les messages subliminaux dont elle ne cesse de truffer nos séries U.S. préférées, et pour ses odieuses tentatives de falsification historique (mais nous ne sommes pas dupes !).




Madame, Monsieur,



Nous vous remercions vivement de l’intérêt que vous portez à notre établissement, et sommes particulièrement flattés que vous ayez choisi sa cour de récréation pour « y dissimuler de faux fossiles de dinosaures » afin « de faire croire au monde entier que notre terre à plus de trois mille ans - LOL » (pour reprendre vos propos).

Nous sommes cependant au regret de vous signaler que ces activités ne sont pas compatibles avec la mission d’enseignement qui nous incombe, et nous vous prions instamment de bien vouloir cesser ces activités licencieuses au sein de notre Collège, sans quoi nous serons obligé d’en appeler à l’arbitrage des autorités judiciaires.
Nous vous demandons également de cesser de nous dérober notre matériel de Technologie et de Sciences Physiques pour « construire à moindre frais votre machine infernale destructrice d’univers » dans le but (non lucratif, certes, mais là n’est pas le problème) d’« anéantir l’humanité ».

Enfin, nous vous saurions gré d’arrêter de proposer à nos élèves de vous suivre jusqu’à « votre base secrète située dans le soleil » pour y faire connaissance avec vos supérieurs « venus d’une autre dimension ». Il est de notre devoir de porter à votre attention que ce genre de voyages doit faire l’objet d’une convention, signée des deux parties, et qu’aucun enfant à notre charge ne peut quitter notre pays (et à plus forte raison, notre planète) sans une autorisation écrite de ses parents.



Vous en remerciant par avance,

Bien cordialement,


Le secrétariat

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Rends le Tambour, épisode 2

Où l'on s'est engagé la semaine précédente et où l'on tient parole.




Bonsoir à tous,




Comme attendu, nous vous transférons ci-joint le planning de la semaine prochaine, et profitons de ce message pour relayer cet important communiqué :







Vous souhaitant un bon week-end,


Bien cordialement,

--

Le secrétaire de direction

Vers l'Infini et au-delà... mais demain.

Où l'on reprend bon gré mal gré, mais plutôt mal que bon.





On peine souvent à se représenter les distances astronomiques qui séparent les corps célestes, car l'esprit humain n'a pas vocation à traiter des données aussi abstraites.

Qu'est-ce qu'une année-lumière, pour celui qui doit les éteindre en quittant sa salle au nom des économies d'énergie ?

Qu'est-ce qu'un trou noir pour celui qui, sitôt rentré chez lui, noie les contrariétés de la journée dans un trou normand ?

Et même : qu'est-ce que l'infini, pour celui qui n'a jamais eu à corriger une copie désastreuse - avec tellement de ratures dans la marge qu'on dirait une naine rouge ?

L'infini, quel mystère.


Si l'on devait en donner une idée la plus claire et la plus imagée possible, peut-être suffirait-il d'envisager la distance qui nous sépare (déjà !) des dernières vacances ; et plus encore cell…

Imprime-toi ça dans le crâne !

Bonjour à tous,





Il ne vous aura pas échappé que depuis quelques temps, l'imprimante de la salle des professeurs connaissait ce que les spécialistes appellent affectueusement "quelques menus problèmes de fonctionnement". Problèmes qui, curieusement, se sont accentués de façon très invalidante depuis qu'"on" l'a ouverte, qu'on en a enlevé le toner et qu'on a jeté le chariot de celui-ci à la poubelle


Comme disait Bourvil dans des circonstances similaires "ha ben c'est sûr qu'elle va moins bien marcher, maintenant".

Plus mystérieux encore : des tests ADN réalisés par les équipes scientifiques des Experts : Jean Roucas ont révélé que le chariot jeté à la poubelle n'était PAS celui de l'imprimante sus-mentionnée, et n'est donc pas compatible avec celle-ci (qui est-il, d'où vient-il, nul ne le sait).

M Victor a temporairement résolu le pro…