Accéder au contenu principal

Nouvelle formule

Où qui ne tente rien n'a rien, mais où la fortune ne sourit pas à toutes les audaces.



Madame, Monsieur,




Par courrier électronique en date du 23 janvier, nous vous avons informé des profonds changements que votre semainier hebdomadaire allait connaître dans les jours à venir, du fait de notre volonté d'adapter notre formule aux exigences d'un monde moderne en constante mutation, et de notre détermination à vous proposer un service optimum - sans pour autant y sacrifier une exigence formelle que vous avez maintes fois plébiscitée.


Pour rappel, le succès fulgurant (autant qu'inattendu) de son petit mot d'accompagnement, couplé à l'augmentation du coût de la vie,  nous contraint à mettre en place deux formules distinctes :

- L'une, toujours 100% gratuite (et sans engagement de votre part), vous proposant le semainier complet, tout en couleur, le jour de sa publication, accompagné d'un message administratif générique.

- L'autre, réservé aux souscripteurs (dès 10 euros par mois), proposant également chaque vendredi un de ces petits mots amusants dont vous êtes si friands, TOTALEMENT INÉDIT, ainsi que toutes les contreparties virtuelles relatives au palier d'investissement que vous aurez choisi (ainsi, les généreux donateurs accédant le statut de "Mécène du Roy" - à partir de 120 euros par mois - auront le privilège d'apparaître en guest star dans trois de ces textes, un cadeau idéal à offrir... et à s'offrir !).

A notre grand regret, vous n'avez pas souhaité souscrire à notre offre payante, aussi nous trouvons-nous forcés de mettre fin ici à votre abonnement hebdomadaire.


Sachez que nous sommes cependant heureux d'avoir eu la chance de faire un bout de chemin avec vous sur cette longue route pavée d'embûches qu'est l'Education Nationale, et que nous serions ravis de vous compter à nouveau parmi nous si toutefois vous deviez changer d'avis dans un proche avenir.


Dans l'attente, comme convenu, veuillez trouver ci-joint le planning de la semaine prochaine.

Vous en souhaitant bonne réception, ainsi qu'un bon week-end,





Bien cordialement,

--

Le secrétariat de direction

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Rends le Tambour, épisode 2

Où l'on s'est engagé la semaine précédente et où l'on tient parole.




Bonsoir à tous,




Comme attendu, nous vous transférons ci-joint le planning de la semaine prochaine, et profitons de ce message pour relayer cet important communiqué :







Vous souhaitant un bon week-end,


Bien cordialement,

--

Le secrétaire de direction

Imprime-toi ça dans le crâne !

Bonjour à tous,





Il ne vous aura pas échappé que depuis quelques temps, l'imprimante de la salle des professeurs connaissait ce que les spécialistes appellent affectueusement "quelques menus problèmes de fonctionnement". Problèmes qui, curieusement, se sont accentués de façon très invalidante depuis qu'"on" l'a ouverte, qu'on en a enlevé le toner et qu'on a jeté le chariot de celui-ci à la poubelle


Comme disait Bourvil dans des circonstances similaires "ha ben c'est sûr qu'elle va moins bien marcher, maintenant".

Plus mystérieux encore : des tests ADN réalisés par les équipes scientifiques des Experts : Jean Roucas ont révélé que le chariot jeté à la poubelle n'était PAS celui de l'imprimante sus-mentionnée, et n'est donc pas compatible avec celle-ci (qui est-il, d'où vient-il, nul ne le sait).

M Victor a temporairement résolu le pro…

La Possibilité d'une Île

Où l'on découvre que reprendre le travail, c'est moins une fatalité qu'un état d'esprit.



Ha mais vous êtes là, vous ?

Hum, pardon, je ne m'y attendais pas, vous m'avez pris de court.

Je veux dire... si vous êtes là, c'est que vous attendez le planning de la semaine prochaine.


Or si vous attendez le planning de la semaine prochaine, c'est que vous avez repris le travail.


Vous.

Bon, ben, ma foi, pourquoi pas ?


En ce qui me concerne, je trouve que c'est une drôle d'idée mais hé, nous sommes au XXIème siècle, qui suis-je pour juger ?

J'ai donc pris quelques minutes pour vous bidouiller un semainier à main levée dans mon hamac, en mode totale impro, j’espère qu'il satisfera vos attentes, je peux bien faire ça pour vous autres, j'y ai encore mis plein de couleurs comme vous aimez.

Tenez, je suis bon prince, je vais même profiter de l'occasion pour vous envoyer, en plus dudit planning, une peti…