Accéder au contenu principal

Roulez jeunesse !


A l'attention de l'ensemble du personnel du Collège


 
Bonjour à tous,


Dans ce monde post-apocalyptique où les grosses cylindrées font loi, nous savons tous que les places de parking sont chères.

Homo hominis musaraignus (l'homme est une musaraigne pour l'homme, mais attention, une musaraigne teigneuse, celle qui a des petites dents qui coupent et des petites griffes pointues, le genre qui mord sans négocier et qui est porteuse de maladies exotiques vintage telles que la peste ou le chikungu... shikugugn... l'autre truc, là, avec le moustique).

Alors que dans les bases secrètes, déjà, les moteurs grondent, seuls les héros solitaires (de ceux qui arpentent nos terres désolées sous le pseudonyme de Max le Fou, et qui ont appris le code de la route en Ardèche) peuvent encore espérer pouvoir garer leur véhicule au collège passé neuf heures du matin. Quitte à forcer un peu. Je te jure que ça passe.

Dans cet univers anarchique où l'essence a le goût du sang (ou bien est-ce le contraire ? Un volontaire pour vérifier ?), une seule règle nous distingue encore de l'animal (panthère, crocodile, marmotte ou koala, selon les personnalités de chacun) : ne pas stationner devant l'entrée de la chaufferie, ou devant ses fenêtres.

Car d'autres héros solitaires, officiant dans l'ombre, ont impérativement besoin de cet espace pour pouvoir travailler dans de bonnes conditions. J'ai nommé : nos agents. D'autant que de futurs travaux vont encore venir compliquer leur tâche.

Merci pour eux, et n'oubliez pas : celui qui conduit, c'est celui qui ne boit pas. C'est-à-dire le koala.
Et oui.
On en apprend, des choses, dans l'éducation nationale !

 
Bien cordialement,

--

Le secrétariat de direction

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Rends le Tambour, épisode 2

Où l'on s'est engagé la semaine précédente et où l'on tient parole.




Bonsoir à tous,




Comme attendu, nous vous transférons ci-joint le planning de la semaine prochaine, et profitons de ce message pour relayer cet important communiqué :







Vous souhaitant un bon week-end,


Bien cordialement,

--

Le secrétaire de direction

Le Semainier tombé du Ciel

 Où l'administration a ses raisons que la Raison ignore...



Bonsoir à tous,




Vous vous étonnerez sans doute que le mot d'accompagnement soit d'une brièveté (toute relative) ce soir, mais à cela, il y a une raison fort simple, dont je m'en vais vous entretenir instamment.

Que les âmes sensibles et impressionnables soient toutefois prévenues : en plus du planning de la semaine prochaine ci-joint, ce message d'accompagnement lèvera le voile sur certaines vérités indicibles qui gagneraient à rester ignorées des honnêtes gens.


Ainsi donc, les plus calés en d'entre vous en littérature anglophone connaissent peut-être l'oeuvre d'Howard Philips Lovecraft, écrivain américain du siècle dernier qui a révolutionné le genre Fantastique avec ses histoires de créatures abominables, indescriptibles, toutes en tentacules, en yeux innombrables  et en pattes arachnides (un peu comme celles qu'on voit du côté de…

Imprime-toi ça dans le crâne !

Bonjour à tous,





Il ne vous aura pas échappé que depuis quelques temps, l'imprimante de la salle des professeurs connaissait ce que les spécialistes appellent affectueusement "quelques menus problèmes de fonctionnement". Problèmes qui, curieusement, se sont accentués de façon très invalidante depuis qu'"on" l'a ouverte, qu'on en a enlevé le toner et qu'on a jeté le chariot de celui-ci à la poubelle


Comme disait Bourvil dans des circonstances similaires "ha ben c'est sûr qu'elle va moins bien marcher, maintenant".

Plus mystérieux encore : des tests ADN réalisés par les équipes scientifiques des Experts : Jean Roucas ont révélé que le chariot jeté à la poubelle n'était PAS celui de l'imprimante sus-mentionnée, et n'est donc pas compatible avec celle-ci (qui est-il, d'où vient-il, nul ne le sait).

M Victor a temporairement résolu le pro…