Accéder au contenu principal

Imprime-toi ça dans le crâne !



 Bonjour à tous,





Il ne vous aura pas échappé que depuis quelques temps, l'imprimante de la salle des professeurs connaissait ce que les spécialistes appellent affectueusement "quelques menus problèmes de fonctionnement". Problèmes qui, curieusement, se sont accentués de façon très invalidante depuis qu'"on" l'a ouverte, qu'on en a enlevé le toner et qu'on a jeté le chariot de celui-ci à la poubelle


Comme disait Bourvil dans des circonstances similaires "ha ben c'est sûr qu'elle va moins bien marcher, maintenant".

Plus mystérieux encore : des tests ADN réalisés par les équipes scientifiques des Experts : Jean Roucas ont révélé que le chariot jeté à la poubelle n'était PAS celui de l'imprimante sus-mentionnée, et n'est donc pas compatible avec celle-ci (qui est-il, d'où vient-il, nul ne le sait).

M Victor a temporairement résolu le problème en utilisant le chariot de l'imprimante de la salle multimédia 1, qui est donc inutilisable jusqu'à nouvel ordre (si vous lisez attentivement mes mots de semainier, vous savez qu'en Alchimie, on appelle ça l’Échange Équivalent).

Tant que le chariot disparu ne nous sera pas retourné, avec ou sans lettre de rançon (c'est vous qui voyez. Il y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes), nous ne pourrons pas procéder aux réparations nécessaires, et c'est hélas l'ensemble de l'équipe éducative du collège qui s'en trouvera pénalisée. Aussi comptons-nous sur la civilité du responsable et sur sa coopération pleine et entière afin de nous aider à régler le problème, en nous rapportant ce chariot dans les plus brefs délais (ne serait-ce que de manière anonyme, si besoin, bien que nous promettions solennellement qu'aucun mal ne sera fait à lui ou à sa famille).


Alors bien sûr, un outil de travail qui dysfonctionne, ce n'est jamais agréable, d'autant que c'est souvent au moment où on est le plus pressé qu'il nous lâche traitreusement, mais enfin, aux dernières nouvelles, ce n'est pas en tapant dessus ou en le démantibulant qu'on risque d'améliorer quoi que ce soit (raison pour laquelle les fabricants d'imprimantes et de flippers de bar ne sont pas les mêmes. La technologie n'a rien à voir).


Si vous avez un problème, signalez-le à la loge ou au secrétariat, et nous veilleront à le régler aussi vite que possible. Nous avons des équipes spécialement formées pour ça. Nous ne faisons pas que changer les cartouches ou vérifier les branchements. Nous leurs disons les mots bleus les mots qui rendent les gens heureux, nous leurs dispensons des massages relaxants, nous les emmenons au cinéma voir des comédies romantiques, nous leur payons le restaurant. Nous les chouchoutons, nous les dorlotons. Et oui, bien sûr, nous ne solutionnerons rien en quelques secondes et cela ne vous arrangera pas, mais entre régler un problème en quelques heures ou voir celui-ci perdurer pendant des jours, voire des semaines, de deux maux, il faut choisir le moindre. Fiez-vous donc à la parole du Dalaï Lama : "rien n'est jamais résolu par la violence, à part les compétitions de full contact".

Nous comptons donc sur votre bonne volonté et votre sens du travail en collectivité pour nous aider à retrouver le chariot manquant. 


Vous en remerciant par avance,



Bien cordialement,


--


Le secrétaire de direction

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Rends le Tambour, épisode 2

Où l'on s'est engagé la semaine précédente et où l'on tient parole.




Bonsoir à tous,




Comme attendu, nous vous transférons ci-joint le planning de la semaine prochaine, et profitons de ce message pour relayer cet important communiqué :







Vous souhaitant un bon week-end,


Bien cordialement,

--

Le secrétaire de direction

La Possibilité d'une Île

Où l'on découvre que reprendre le travail, c'est moins une fatalité qu'un état d'esprit.



Ha mais vous êtes là, vous ?

Hum, pardon, je ne m'y attendais pas, vous m'avez pris de court.

Je veux dire... si vous êtes là, c'est que vous attendez le planning de la semaine prochaine.


Or si vous attendez le planning de la semaine prochaine, c'est que vous avez repris le travail.


Vous.

Bon, ben, ma foi, pourquoi pas ?


En ce qui me concerne, je trouve que c'est une drôle d'idée mais hé, nous sommes au XXIème siècle, qui suis-je pour juger ?

J'ai donc pris quelques minutes pour vous bidouiller un semainier à main levée dans mon hamac, en mode totale impro, j’espère qu'il satisfera vos attentes, je peux bien faire ça pour vous autres, j'y ai encore mis plein de couleurs comme vous aimez.

Tenez, je suis bon prince, je vais même profiter de l'occasion pour vous envoyer, en plus dudit planning, une peti…