Accéder au contenu principal

Le Semainier du Lundredi Soir


 Où l'informatique a ses raisons que le calendrier ignore.


ENFIN vendredi soir !

On a failli attendre.

Je ne sais pas pour vous mais cette semaine m'a paru in-ter-mi-na...


Comment ça, "on n'est toujours que lundi" ? !

Mais quel est ce prodigieux prodige ?

Après les mois de mars en juin, l’Éducation Nationale aurait-elle inventé les fins de semaine de début de semaine ?

Encore une réforme du calendrier ?

Que nenni !

Il se trouve simplement que sur un coup de tête, la boîte mail de l'établissement est partie en voyage organisé (avec une partie des applications rectorale, elles ont réservé tout un bus rien que pour elles) jeudi dernier à 16 heures, direction les Fidjis, où elles ont bu des mojitos et doré au soleil jusqu'à ce matin vers 10 heures. Il faut dire que comme chacun sait (suivez mes regards), les tarifs des tour operator sont bien plus avantageux en juin qu'en juillet-août (ceux des mojitos également).


Résultat des courses : impossible de vous envoyer votre semainier à l'heure dite de la date dite - ce qui, de toute évidence, a perturbé nombre d'entre vous. Je ne compte pas les larmes, je ne compte pas les cris, je ne compte pas les supplications que j'aie reçues durant tout le week-end.


Non, j'ironise, en fait.

Personne n'a rien réclamé du tout.

Personne n'a même semblé se rendre compte "qu'il manquait quelque chose".


Tout le monde est allé sans vergogne s'installer en terrasse sur la Place des Ormeaux.


Et c'est dommage parce que j'avais pour consigne de payer des heures supp' à tous les personnels qui manifesteraient leur désarroi, en dédommagement pour le préjudice moral subi. C'est bête, je vais devoir tout garder pour moi.

Tout ?

Non, évidemment. Je ne suis pas comme ça.

Bon prince, je vous joins tout de même le semainier sus-mentionné.

Je suis trop bon, je sais. Mais hé ! Que voulez-vous ? ! On ne se refait pas.





Vous en souhaitant bonne réception, ainsi qu'une bonne semaine (avec du soleil, paraît-il),





--



Le secrétaire de direction

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Rends le Tambour, épisode 2

Où l'on s'est engagé la semaine précédente et où l'on tient parole.




Bonsoir à tous,




Comme attendu, nous vous transférons ci-joint le planning de la semaine prochaine, et profitons de ce message pour relayer cet important communiqué :







Vous souhaitant un bon week-end,


Bien cordialement,

--

Le secrétaire de direction

Le Semainier tombé du Ciel

 Où l'administration a ses raisons que la Raison ignore...



Bonsoir à tous,




Vous vous étonnerez sans doute que le mot d'accompagnement soit d'une brièveté (toute relative) ce soir, mais à cela, il y a une raison fort simple, dont je m'en vais vous entretenir instamment.

Que les âmes sensibles et impressionnables soient toutefois prévenues : en plus du planning de la semaine prochaine ci-joint, ce message d'accompagnement lèvera le voile sur certaines vérités indicibles qui gagneraient à rester ignorées des honnêtes gens.


Ainsi donc, les plus calés en d'entre vous en littérature anglophone connaissent peut-être l'oeuvre d'Howard Philips Lovecraft, écrivain américain du siècle dernier qui a révolutionné le genre Fantastique avec ses histoires de créatures abominables, indescriptibles, toutes en tentacules, en yeux innombrables  et en pattes arachnides (un peu comme celles qu'on voit du côté de…

Imprime-toi ça dans le crâne !

Bonjour à tous,





Il ne vous aura pas échappé que depuis quelques temps, l'imprimante de la salle des professeurs connaissait ce que les spécialistes appellent affectueusement "quelques menus problèmes de fonctionnement". Problèmes qui, curieusement, se sont accentués de façon très invalidante depuis qu'"on" l'a ouverte, qu'on en a enlevé le toner et qu'on a jeté le chariot de celui-ci à la poubelle


Comme disait Bourvil dans des circonstances similaires "ha ben c'est sûr qu'elle va moins bien marcher, maintenant".

Plus mystérieux encore : des tests ADN réalisés par les équipes scientifiques des Experts : Jean Roucas ont révélé que le chariot jeté à la poubelle n'était PAS celui de l'imprimante sus-mentionnée, et n'est donc pas compatible avec celle-ci (qui est-il, d'où vient-il, nul ne le sait).

M Victor a temporairement résolu le pro…