Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du janvier, 2018

Tu ne viendras pas ce soir (et ça tombe bien vu que j'ai pas racheté de chipsters)

Où dehors, c'est le Ragnarok, vu qu'il neige à gros flocons un 26 janvier et que les hommes s'entretuent dans les magasins de grande distribution pour du Nutella en solde (je ne vois pas d'autre explication).



Bonsoir à tous,


Je ne sais pas pour vous, mais aujourd'hui, chaque fois que j'ai jeté un oeil par la fenêtre (et j'aime autant vous dire qu'on fait ça souvent, dans la fonction publique), j'ai eu l'irrépressible envie de vous souhaiter un joyeux noël et d'excellente fêtes de fin d'année.

De cet élan festif inattendu est née une idée qui, petit à petit, a cheminé dans mon esprit avant d'y affleurer, timide, discrète,  puis de s'y installer avec toute sa famille, son camping-car et son berger allemand. Idée subtile, un rien complexe, qu'il serait possible de formuler en ces termes : "rendors-toi, petit secrétaire de direction, tu ne vas quand même pas travailler u…

Dans "despotes", il y a "des potes". Coïncidence ?

Où l'on veut bien faire du zèle, mais où il y a des priorités.




Bonsoir à tous,


Au risque de décevoir certains et d'en soulager d'autres, je ne ferais pas long ce soir - et je sais que j'écris ça à chaque fois, ou presque, et que ça n'empêche pas mes messages d'accompagnement d'être interminables et de s'éparpiller en moult digressions saugrenues, aussi absconses que le contenu d'une circulaire rectorale, mais ce soir, oui, ce soir, contrairement à ce que suggère cette phrase à rallonge (que Proust n'aurait pas renié, avec deux grammes d'alcool dans le sang - mais buvait-il seulement, là est la question ?), c'est pour de bon, pour de vrai, pour de juste : il va me falloir couper court et bien dégagés autour des oreilles.

Car figurez-vous que j'ai des invités à la maison.
Si.
Car on peut travailler dans l'éducation nationale et avoir des amis quand même. Par quel mi…

La Possibilité d'une Île

Où l'on découvre que reprendre le travail, c'est moins une fatalité qu'un état d'esprit.



Ha mais vous êtes là, vous ?

Hum, pardon, je ne m'y attendais pas, vous m'avez pris de court.

Je veux dire... si vous êtes là, c'est que vous attendez le planning de la semaine prochaine.


Or si vous attendez le planning de la semaine prochaine, c'est que vous avez repris le travail.


Vous.

Bon, ben, ma foi, pourquoi pas ?


En ce qui me concerne, je trouve que c'est une drôle d'idée mais hé, nous sommes au XXIème siècle, qui suis-je pour juger ?

J'ai donc pris quelques minutes pour vous bidouiller un semainier à main levée dans mon hamac, en mode totale impro, j’espère qu'il satisfera vos attentes, je peux bien faire ça pour vous autres, j'y ai encore mis plein de couleurs comme vous aimez.

Tenez, je suis bon prince, je vais même profiter de l'occasion pour vous envoyer, en plus dudit planning, une peti…