Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du février, 2015

Le Mot du Coach (1)

Où l'on rédige le mot de clôture du deuxième numéro de la Gazette Sportive du collège, et où on réalise qu'écrire pour des ados, ça peut être très très compliqué, surtout quand on n'est pas sportif soi-même.



 Bon alors on fait le compte, les p'tits gars.

Trois mois d'APPN, déjà,c'est le moment du premier bilan. Si vous le voulez bien, on va commencer par vérifier les bases ensemble.

 Le matériel, d'abord.

Tout le monde a encore ses deux jambes ? Personne n'en a égarée une en route pendant un raid multisports ? Personne n'en a malencontreusement laissée une dans les vestiaires ? Attention, je veux que vous soyez vigilants, avec vos jambes. Je sais bien que même si vous en perdez une, il vous en restera toujours une autre de rechange, mais ce sera moins pratique pour le VTT, surtout dans les montées. Et ça ne rigole pas, les montées, en VTT, alors avec une jambe en moins, ce ne sera pas le pied, si vous voyez ce que je veux dire. Hors de question q…

Un voyage inattendu

Où l'on ne passera pas, même si nous fuyons, fou que nous sommes (et comprenne qui pourra).


Ceux d'entre vous qui rentrent tout juste de Mogadiscio (ne faites pas les innocents, j'ai les noms) ne seront pas dépaysés la semaine prochaine, puisque le Collège Jean Roucas se mettra à l'heure Italienne (au sens figuré. N'allez pas en profiter pour tripatouiller vos réveils) en accueillant les correspondants de l'échange scolaire avec Cascina.

Le thème du message d'accompagnement du semainier aurait donc été tout trouvé, avec pâtes fraîches et mamamia à tous les étages (aucun cliché ne vous aurait été épargné !), si seulement j'avais eu ne serait-ce que quelques minutes à y consacrer. Hélas, il faut se rendre à l'évidence : à cette heure-ci, je devrais être chez moi.

Aussi me trouvé-je contraint d'opter pour la sobriété (boire ou éc…

Prison break(down)

Où on remet le couvert avec les journées de permanence administrative, et où on le vit super bien.



Cher professeur du Collège Jean Roucas,


 Tu es en vacances, je le sais.

 Ne me mens pas.

J'entends le cri des mouettes et le bruit du ressac en arrière plan.
(Ou bien c'est qu'il est temps pour toi d'acheter un nouveau lave-vaisselle)
(Ou d'arrêter le Karaoké)
(D'URGENCE).

Je t'imagine, alors, rayonnant(e) comme jamais, profitant d'un repos gagné à la sueur du front d'élèves récalcitrants, installé quelque part du côté de Mogadiscio (ou de toute autre ville exotique que je serais incapable de situer sur un planisphère, Grenoble incluse), étendu(e) de tout ton long dans un hamac en fibres 100 % naturelles issues du commerce équitable (tressé en Seine St Denis par d'authentiques shamans guatémaltèque), ou bien en trekking sauvage à flan de Vésuve, une fleur dans tes cheveux, et la mer, et le ciel dans ton regard (qui n'a jamais été si bleu, j…