Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du décembre, 2016

Séance tenante

 Où l'on chante. Faux. Bon.
Pour la dernière de l'année, j'espère que votre for intérieur sait imiter Eddy Mitchell - et qu'il me pardonnera de broder un peu, au mépris de toute considération rythmique ou harmonique :


La sonnerie retentit, sévère
Et l'année est terminée
En partant, vous réveillez
Votre bien-aimé secrétaire
Qui dort la tête sur son clavier
C'était la dernière journée
C'était la dernière journée
Et le portail derrière votre voiture-de-luxe-que-même-qu'on-se-demande-comment-vous-avez-pu-vous-la-payer-avec-votre-seul-salaire-de-prof-mais-ça-ne-nous-regarde-pas-mais-quand-même-on-se-demande s'est refermé

Voir le collège déserté
Peut vous faire sourire ou pleurer (bon, admettez-le, surtout sourire. Et crier : "YES ! YES ! ENFIN ! C'EST PAS TROP TÔT ! HA HAAAA, CIAO LA COMPAGNIE !")
Mais je connais le destin
D'…

Objets inanimés, vous avez donc une âme !

A l'attention de l'ensemble des professeurs





Bonjour à tous,




C'était un dévidoir à scotch comme tant d'autres : ni meilleur, ni pire. Juste un peu plus massif, un peu plus jaune que la moyenne. Dévider du scotch n'était peut-être pas une vocation chez lui (ou bien s'était-elle déclarée tardivement), mais il avait pour ça des dispositions physiques évidentes et il s'était fait une raison. Après tout, à ce qu'on dit, il n'y a pas de sot métier, et il y a plus pénible que de dévider du scotch à longueur de journée. Aussi n'était-il ni particulièrement heureux, ni particulièrement malheureux  dans sa vie professionnelle. Peut-être manquait-elle de sens, ou de piment, mais pas d'occasion de dévider du scotch - et c'était le plus important. En dépit de sa différence, il avait été unanimement adopté par le bureau des surveillants, dont il avait fini par devenir un membre…

Vous ne passerez... pas !

A l'attention de l'ensemble des professeurs





Bonjour à tous,


Compte tenu du nombre de clés (ou autres) qui ont disparu depuis la rentrée de septembre, nous vous rappelons de bien veiller à vérifier que les portes de secours de vos salles soient fermées à clé quand vous les quittez, car certains élèves s'amusent à tourner le bouton intérieur et peuvent donc y entrer pendant les inter-cours.


De la même façon, veillez également à bien verrouiller les portes principales.


En effet, sachez que ces portes seront votre seule protection en cas d'invasion de zombies, de gremlins ou de marcheurs blancs (particulièrement virulents en hiver, est-il besoin de le rappeler ?).


Si vous vous faites manger un bras, vous ne pourrez pas dire que vous n'avez pas été prévenus.



Bien cordialement,

Le secrétariat de direction

Le lundi au soleil

[INFORMATION IMPORTANTE DU MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE]



Madame, Monsieur,

Après mûres délibérations, le Comité Médical du Ministère juge bon de vous communiquer les informations suivantes, dont la teneur devrait contribuer à établir ou à consolider un environnement de travail stable et productif.

Au cours de votre carrière, il arrivera en effet que vous soyez confrontés à ce que les spécialistes appellent une "semaine de trop", phénomène encore méconnu car souvent confondu avec le RBP (ou "ras-le-bol professionnel").

Cependant si le RBP relève essentiellement de problèmes d'ordre psychologique tels que la dépression, la procrastination ou le pas-envie-fait-chier, la semaine de trop constitue une extension contextuelle de la loi de Murphy et n'est pas imputable au salarié, que ce soit au niveau des causes comme des conséquences.

De par la frustration qu'elle engendre, susceptible de mener à la colère, susceptible de mener au Côté …

Retour vers le Futur Proche

Où l'on s'offre un petit voyage dans le temps (référencé), à une semaine des vacances, parce que ça ne coûte pas grand chose - et que c'est aussi bien, d'un point de vue comptable. 



Cher Marty,



J'espère qu'en dépit de la pollution atmosphérique et des fluctuations du continuum spatio-temporel qu'elle engendre, ce message te trouvera à l'heure dite du jour dit, c'est-à-dire, si mes calculs sont bons : chez toi, vendredi 9 décembre au soir, alors que tu es confortablement installé devant ton ordinateur, les pieds bien au chaud dans les chaussons-lapins que tu aimes à porter lorsque personne ne te regarde (je te rassure, ça arrive même aux meilleurs. Et puis c'est assorti à ton pyjama Winnie l'Ourson). La marge d'erreur de mes estimations n'est cependant pas négligeable, du fait du comportement capricieux des électrons en fin d'année (ils ne sont déjà pas très positifs en…

La musique adoucit les fins d'années

Où l'on s'autorise un petit hors-sujet pour une bonne cause.


Oyez oyez braves gens, qui que vous puissiez être : pas d'histoires de boulot aujourd'hui, nous sommes dimanche, mon bureau est encore loin (mais pas suffisamment à mon goût), il est bientôt midi, je suis toujours en pyjama, il flotte dans l'air comme une impression de laisser-aller... mais pas pour tout le monde.

Car voilà le topo : en février 2017 sort le premier album autoproduit de monsieur-mon-petit-frère, un CD 8 titres ( + 1 bonus, mais chut, c'est un secret) chanté en anglais ET en français, 100% indé et à contre-courant, à mille lieues de gros phénomènes de mode du moment (parce que "f*ck it", tout simplement), mêlant harmonieusement différents styles et différentes ambiances au point qu'on n'y trouve pas deux pistes semblables - sans pourtant que la cohérence de l'album n'en souffre (et avec une belle intelligence également), étrange et entêtant, qui gagne en…

Crise de foi

 Où le Père Noël revient pour la troisième année consécutive dans les mots d'accompagnement du semainier, et où il n'est (visiblement) pas content.



Cher [Professeur du Collège Jean Roucas],


J'ai bien reçu ta gentille lettre et sache qu'en d'autres circonstances, je te mentirais, comme chaque année. Je te dirais qu'elle m'a fait très plaisir, que j'ai trouvé ça très mignon, après quoi je te ferais sauter sur mes genoux, avant de demander à un de mes joyeux lutins (tm) de prendre une photo de nous deux, que je te vendrais ensuite au prix joyeux de 30 euros toutes taxes comprises (pour payer l'avoine bio sans gluten de mes rênes, qui me coûtent les deux bras depuis qu'ils se la jouent bobo).

Mais je te jure, je n'ai plus la patience.

Tous les ans, c'est la même rengaine : tu me prends pour un idiot, tu me dis que tu as été très sage et tu penses vraiment que je vais te croire, alors que Facebook a été inventé exprès pour que je pu…

Qui paie ses dettes s'enrichit (surtout en fin d'exercice comptable)

A l'attention de l'ensemble du personnel du collège Jean Roucas


Bonjour à tous,


Il n'aura échappé à personne que l'année civile touche à sa fin, ce qui implique à brève échéance la fin des mouvements comptables.

Par conséquent, celles et ceux d'entre vous qui ne souhaitent pas voir le service Intendance débarquer chez eux à l'improviste pour se saisir de leurs écrans plasma ou de leurs lecteurs Bluray 3D seront bien inspirés de consulter le document joint et de noter les dates d'échéances au gros marqueur rouge dans leurs agendas Clairefontaine ou Super-Conquérant.

Attention, donc, aux menues dépenses et aux comptes cantine !

Si toutefois vous décidez d'ignorer ce bienveillant message d'avertissement, je ne saurais trop vous conseiller de profiter des vacances à venir pour vous faire tatouer le plan de la prison de Morillon-sur-Bieuvre , on ne sait jamais, ça pourra toujours servir.


Bien cordialement,


Le secrétariat