Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du septembre, 2017

Pour survivre au semainier, il faut devenir le semainier

Où la semaine fut rude et riche en contrariétés (encore plus que d'habitude, je veux dire)...



Bon gré, mal gré, le doigt rampe douloureusement le long du clavier qui, au fil de la semaine, est devenu son enfer, son champ de bataille.


Blessé au côté par un tir d’agrafeuse inopiné, chaque lettre qu'il enfonce (à grand peine) lui arrache une grimace de souffrance. A bout de forces, il puise dans ce qui lui reste  de ressources pour rédiger cet ultime message de la semaine, dans lequel il se met en scène à la troisième personne - de la pudeur, sans doute, éventuellement un soupçon d'orgueil -, à quelques paragraphes de l'évanouissement.


Ses articulations lui font mal, il peine à se courber, et pourtant il ne renonce pas : il a un devoir à accomplir, il a des responsabilités. Sans lui, ce sont des dizaines de professeurs qui ne sauront pas ce qui les attend dans les sept jours à venir. Sans l…

Le secréteur du Futur

Où l'on n'annonce jamais trop un premier exercice-incendie, et où c'est l'occasion de pasticher une web-série célèbre...



Stop !


Ecoute-moi bien, c'est important !

J'arrive du futur pour te dire : "surtout, ne ferme pas ce message avant d'avoir lu le semainier joint !"


Sinon, voilà ce qui va se passer :


Jeudi 28 septembre 2017, à 9h30, l'alarme incendie va sonner, mais comme tu n'étais pas au courant, tu vas croire que l'heure de la récré est arrivée plus tôt que prévu et tu vas libérer ta classe, ce qui te permettra de profiter d'une demi-heure de pause supplémentaire que tu passeras à jouer à Candy Crush sur ton portable - et tu battras même ton propre record !


Seulement voilà !


Comme ta classe ne trouvera personne ni dans la cour, ni à la vie scolaire (vu que nous serons tous parqués sur le plateau sportif), elle pensera que nous avons été enlevé par …

Divers et contre tout.

 Où l'on a encore perdu du matériel...


Bonjour à tous,



On le sait bien, l'été est le temps des grandes migrations, les télécommandes retournent vers leurs terres natales pour nidifier, donnant bientôt naissance à plein de bébés télécommandes qui, à leur tour, serviront un jour dans une salle de classe ou sur le canapé d'un particulier.

Hélas, si toutes sont revenues depuis pour retrouver leurs territoires respectifs, on déplore l'absence de celle de la salle B21, qui n'a de toute évidence pas retrouvé le chemin du Collège.

Par conséquent, si l'un ou l'une d'entre vous a de ses nouvelles, ou sait où on peut la trouver, merci de m'en informer au secrétariat afin que je rassure les employés de la WWF (Hulk Hogan est très inquiet).


Vous en remerciant par avance,



Bien cordialement,

--

Le secrétaire de direction


*
 ...mais où on a retrouvé la…

Trop de tu tue le tu

 Où l'on n'a pas pu faire sa petite sieste de vingt minutes entre midi et deux, et où l'on peine à trouver l'inspiration (alors on la joue éco-responsable et on recycle les idées).





Cher professeur, cher collègue, cher ami - peut-être ?





Avant d'évoquer avec toi en détail le contenu du planning de la semaine prochaine, je tenais à t'adresser mes remerciements pour avoir répondu de façon aussi volontaire au Doodle que je t'ai adressé vendredi dernier.


Même si tu ne m'as pas toujours simplifié la tâche dans tes réponses (mais hé, c'est un peu ma faute, aussi, j'ai tendu le bâton pour me faire battre !), je suis ravi d'avoir pu commencer, enfin, à te dire "tu", voire à t'appeler par ton prénom, voire à t'héberger chez moi à mi-chemin entre mon canapé et mon frigo (les intéressés se reconnaîtront. Et seront prier de me laisser quelques chips).


Ainsi qu'on pouvait s'y a…

Pronom de tous les miens

Parce qu'après quatre années de services mi-figue mi-papaye mais à peu près loyaux, il est grand temps de travailler sur mon talon d'Achille : le rapport aux autres. Vaste chantier.



Bonsoir à tous,





Voilà plus de quatre ans, maintenant, que je débute au collège Jean Roucas. Bien que j'aie fait quelques progrès à de nombreux niveaux (je dis bonjour, j'arrive à sourire sans me faire péter les muscles du visage, je ne manque plus de m'évanouir quand vous m'adressez la parole), à chaque rentrée, j'avoue, je me sens encore comme le petit nouveau d'il y a mille quatre cent soixante et un jours, celui qui pâlit à la vue d'une fiche de paie et qui ne comprend rien aux circulaires qu'on lui envoie (mais pourquoi ils ne les écrivent pas en français, aussi ? Ce serait tellement plus simple...).

Sauf que depuis, je dois me rendre à l'évidence, de l'eau a coulé dans la Saône, charriant son lo…

Procès Verbal d'Installation Recherche Signature Désespérément

Parce qu'on répète, on répète et puis un jour, ça pète. 




Madame, Monsieur,




Je me fais aujourd'hui le porte parole de votre procès verbal d'installation, qui se languit de votre signature.

Très affecté par votre absence (qu'il interprète, m'a-t-il confié, comme du rejet de votre part), il s'est roulé en boule dans le coin du bureau où il se balance d'avant en arrière, en marmonnant sans fin "pourquoi personne ne m'aime ?".

Le voir ainsi me fend le coeur, alors de temps en temps, je lui lance des M&Ms et des Kinder Chocobon mais il refuse de s'en saisir.

Tout au plus lève-t-il vers moi de grands yeux humides, comme une prière muette qui reste aujourd'hui sans réponse.


Comptant sur votre compréhension (parce qu'il est en train de me filer grave le cafard, c't'animal !),



Bien cordialement,

--

Le secrétaire de direction

C'est la chenille qui redémarre

Où plus c'est long, plus c'est bon mais où plus c'est petit, plus c'est mignon ; et où on se remet en route doucement pour éviter les claquages.



Bonjour à tous,






On a coutume de dire que "les premiers seront les derniers" (pas sûr que ça fonctionne dans le cadre des évaluations de fin de trimestre, ceci dit), mais tenez-vous-le pour dit : ce premier semainier cuvée 2017-2018 n'est que le premier d'une longue, très longue série.


Grâce à lui, plus que jamais, vous en vaudrez deux - puisque c'est ce que vaut "un être humain averti", paraît-il, et que vous y trouverez tout ce qu'il vous faudra savoir sur la semaine à venir. Le tout, sublimé par un nouveau code-couleur exclusif en édition limitée de série issu de la recherche spatiale, qui saura flatter vos rétines jusqu'à ce qu'elles se mettent à piquer.





Vous souhaitant un excellent dernier week-end (qui, lui n&#…