Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du janvier, 2017

Nouvelle formule

Où qui ne tente rien n'a rien, mais où la fortune ne sourit pas à toutes les audaces.



Madame, Monsieur,




Par courrier électronique en date du 23 janvier, nous vous avons informé des profonds changements que votre semainier hebdomadaire allait connaître dans les jours à venir, du fait de notre volonté d'adapter notre formule aux exigences d'un monde moderne en constante mutation, et de notre détermination à vous proposer un service optimum - sans pour autant y sacrifier une exigence formelle que vous avez maintes fois plébiscitée.


Pour rappel, le succès fulgurant (autant qu'inattendu) de son petit mot d'accompagnement, couplé à l'augmentation du coût de la vie,  nous contraint à mettre en place deux formules distinctes :

- L'une, toujours 100% gratuite (et sans engagement de votre part), vous proposant le semainier complet, tout en couleur, le jour de sa publication, accompagné d'un messag…

Parts et départs

 Où il est question de l'avenir de l'établissement, à moyen comme à très court terme, et où l'on redéfinit les priorités.



Bonjour à tous,




Comme attendu, veuillez trouver ci-joint le planning de la semaine du 21 au 27 janvier qui sera, comme vous pourrez le constater en ouvrant la pièce jointe, particulièrement chargée.

Compte tenu des perspectives de rentrée et des nombreux changements qui en découleront, il me paraîtrait déplacé de donner à ce message d'accompagnement le ton léger habituel.


Professeurs, agents, personnels administratifs, nous sommes tous conscients des enjeux, car c'est notre quotidien commun qui va s'en trouver bouleversé.

Avec la réception des données de la Dotation Globale, et l'ouverture imminente du nouveau collège, il apparaît urgent d'interroger nos souhaits, envies, aspirations et de les confronter avec la réalité du "faisable" et de l'"envisagé".

A cette f…

Panne d'oreiller

Où l'on ne sait plus trop bien ce qu'on écrit, comment et pourquoi, la faute à des débuts d'années plus denses que des trous noirs quand on est positionné à la fois sur le secrétariat de direction et sur du secrétariat d'intendance. Mais où on écrit quand même parce qu'on n'est pas des animaux. Non mais oh.



"16h41.
Le secrétaire de direction s'éveille en sursaut.
Comme chaque jour, dans son rêve, il était entouré de cris, de bousculades, de farfadets qui piaillaient, ricanaient, lui tendaient des cartes de cantine - et parfois, des silhouettes plus élancées entraient dans son champ de vision et lui demandaient de faire ceci ou cela ; après quoi il s'exécutait de mauvaise grâce.
"Quel affreux cauchemar" songe-t-il après coup, avec des sueurs froides, avant de se souvenir qu'il est fonctionnaire et que fort heureusement, ce genre de choses ne risque pas d'arriver en vrai.
Sur son front, son mantra : YTREZA, imprimé en relief par les touc…

La musique adoucit les débuts d'année

Où l'on s'autorise un nouveau petit hors sujet pour (toujours) la même bonne cause.


Histoire de vous refaire le pitch en version courte, mon petit frère - qui n'est plus si petit, mais qui est toujours frère -, celui-là même dont j'ai dynamité la scolarité en l'empêchant d'apprendre consciencieusement ses leçons et de jouer de la flûte, et qui utilise le rétroprojecteur de sa salle de classe pour appeler Batman (sans succès), s'apprête à sortir son premier album autoproduit (tout est raconté là :
http://lesemainierdelasemaine.blogspot.fr/2016/12/la-musique-adoucit-les-fins-dannees.html ).

Or pour préparer le terrain, et pour commencer 2017 dans les startings blocks, quoi de mieux que de partager avec le monde (en général. Et avec vous en particulier, bande de petits veinards) un deuxième extrait - en français, celui-là.

Au titre délicieusement ironique, en ces débuts d'année.

Faux Départ.

Un peu de temps libre, une carte de Paris sous les yeux, un peu d&…

2017

 Où l'on change d'année, et où ça ne change pas grand chose.



Et bien voilà. ça y est.


Nous sommes dans le Futur.

Alors bon, on ne va pas se mentir, je voyais ça différemment, le futur.
Je ne sais pas pour vous mais je suis même un peu déçu.

On nous avait promis des invasions extraterrestres, déjà, et je comptais vraiment dessus sur le plan professionnel. Vous n'avez pas idée de combien ça m'a coûté, de me faire confectionner un costume de sauterelle géante - des fois que les perspectives d'avancement seraient plus séduisantes dans l'armée Plutonienne (et je ne vous parle pas des risques que je cours, en me promenant avec au Parc de Louvient pour foutre les jetons aux touristes - histoire de rentabiliser. C'est triste. En plus, avec ces histoires d'OGM, une sauterelle fushia d'un mètre quatre vingt, ça ne surprend personne).


On nous avait également annoncé que les scientifiques du CERN (qui ne doivent p…