Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du septembre, 2016

IL est revenu (ou presque)

Où l'été se prolonge dans des proportions indécentes, où l'automne se fait attendre en proportion, et où il est question entre les lignes d'un professeur absent de longue date, pour cause de vendetta personnelle contre l'administration.



Si vous faites partie de ceux qui, à force, s'inquiétaient de ne pas le voir revenir (alors qu'il est pourtant inscrit aux effectifs pour les trois prochains mois - au moins), vous serez sans doute soulagé d'apprendre que je viens de recevoir de ses nouvelles et qu'il va bien.


Lui qui est porté absent depuis un peu plus d'une semaine, et dont nous étions sans nouvelles jusque-là, vient de nous faire parvenir une jolie carte postale des îles où il goûte "au plaisir un peu aigre du repos forcé" (ce sont ses mots). Il a joint à l'envoi quelques photos de lui pour prouver sa bonne foi, notamment un cliché édifiant où on le voit danser la chenille avec …

Pousse-toi d'là que j'm'y mette

A l'attention de l'ensemble des personnels du Collège




Bonjour à tous,




Par le présent message, nous vous rappelons de bien veiller à ne pas stationner sur l'emplacement "réservé" du parking situé à l'arrière de l'établissement (sauf, bien entendu, si vous êtes un riche magnat du pétrole et si vous venez travailler en jet privé) (mais inutile de chercher à tromper ma vigilance : ayant accès à vos dossiers personnels, si c'était le cas, croyez bien que j'en aurais déjà profité pour essayer de vous faire chanter et d'arrondir ainsi mes fins de mois au million supérieur).


En effet, cette place est celle du véhicule de service, et l'occuper est susceptible de gêner grandement le travail des agents.



Vous en remerciant par avance,


Bien cordialement,


Le secrétariat de Direction

Lolcats

Où faute de mieux, je raconte mes mésaventures nocturnes.




Histoire vraie.




Vendredi 23/09/2016.

5h12.


Un miaulement déchirant dans les ténèbres.



"- Humain ! Humain !

- Il est cinq heures du mat', J'onn J'onzz. Qu'est-ce que tu veux ?

- Je voulais juste t'informer que j'étais réveillé. Et que j'avais un peu faim, aussi.

- Ta gamelle est pleine.

- Je sais. Mais je me disais que ça t'intéresserait peut-être de me regarder manger.

- C'est très généreux de ta part, mais que dirais-tu d'aller plutôt manger ça dehors, que je puisse retourner me coucher ?

- Ha non ! Le manger, c'est sacré ! C'est au chaud, bien tranquille, en prenant son temps ! C'est seulement après, qu'on va dehors !

- Et tu en as pour longtemps ?

- Oh non, rassure-toi. Pas plus d'un quart d'heure. Vingt minutes, grand maximum. C'est pour ça que je te proposais de me regarder manger. Faudrait pas que tu te…

Etes-vous le Maître des Clés ?

Bonjour à tous,




On m'a rapporté ce matin un trousseau perdu et particulièrement bien achalandé.


Malheureusement, j'ai essayé chacune de ses clés sur l'armoire magique de Narnia, sans succès : je suis toujours assis à mon poste et nous sommes toujours lundi matin (soupir).


Que quelqu'un vienne donc me débarrasser de cette camelote !

(Mais pas de 11h30 à 14h15 car je suis de cantine aujourd'hui, ce qui ressemble un peu à Narnia, j'en conviens, mais en période de guerre - et avec le lion qui rugit directement dans mes oreilles pendant une heure et demi).


Bien cordialement,


Le secrétariat de Direction


Notice explicative : une fois par semaine, nous autres heureux représentants de l'administration avons en effet l'immense plaisir de changer de casquette et de nous retrouver debout dans un couloir en plein courant d'air, à regarder défiler des pré-ados affamés pendant 90 minutes (ce qui implique 90 minutes de décibels fa…

Après le beau temps vient la pluie (enfin !)

Où il pleut pour la première fois depuis fin juillet et où mine de rien, ça commence à faire.



Vendredi 16 septembre, 18h09.




La France a peur.


Je sais qu'en qualité de fonctionnaire (si tant est que les deux termes ne soient pas incompatibles), je suis soumis à un devoir de réserve, mais j'ai également des devoirs de citoyens à honorer ; et j'estime présentement que les seconds priment sur les premiers (même si l'étymologie me donne tort).


En effet, oui, la France a peur.


Or vous êtes la France.

Donc vous avez peur.

C'est imparable, pour citer Jean Claude Van Damme dans son ouvrage "De Sidekickus Veritas".

Aussi dois-je raccrocher ma casquette de secrétaire administratif à la patère de mes grands idéaux pour redevenir, l'espace d'un instant, l'un de vos semblables et vos frères.


Car n'ayez crainte, amis.


Les plus observateurs d'entre vous auront sans doute remarqué que depuis peu, un drô…

Les photocopieurs sont nos amis, il faut les aimer aussi

A l'attention de l'ensemble des professeurs du Collège




Bonsoir à tous,


Ces derniers jours, il ne vous aura pas échappé qu'en bons fonctionnaires qu'ils sont, les photocopieurs de la salle des professeurs ont beaucoup rechigné à travailler - l'un d'eux allant jusqu'à feindre le bourrage papier pour décrocher l'arrêt-maladie tant convoité.  Sont-ils astucieux, les petits canaillous !

Qu'à cela ne tienne, le dépanneur est passé cet après-midi et lui a remis les idées (ainsi que deux ou trois petites pièces mécaniques) en place. Mon alter ego de plastique et de boulons est donc à nouveau opérationnel.

Le dépanneur en a profité pour réinstaller le logiciel d'alerte à distance, qui indiquera au fournisseur nos besoins en encre avant même que les toners soient arrivés au bout du rouleau (car le logiciel a été formé à l'Ecole Médiumnique du Grand Semainier, il peut donc lire l'ave…

Un dîner presque parfait

 Où l'on est tellement fatigué qu'on regarde n'importe quoi à la télé le soir pour décompresser et où on le vit plutôt mal parce qu'on vaut mieux que ça (mais qu'a priori, le reste de l'univers n'est pas au courant).


Bonsoir à tous,


Je suis confus. Vraiment.


Je sais bien qu'à ce stade de la compétition, une erreur pareille ne pardonnera pas, et je suis bien conscient que je risque l'élimination, mais voilà, je l'avoue, j'ai mal géré mon temps d'épreuve et par conséquent, je n'ai pas eu celui de cuire le semainier (vous aviez deviné que c'était lui qui, sur le menu, était désigné sous l'épithète "délices du lundi prochain", n'est-ce pas ?). Aussi suis-je obligé de vous le servir tartare relevé d'une pointe de jus de citron (pour l'amertume).

Initialement, j'avais prévu de vous le faire en quiche, fourrée aux marrons et au sanglier ardéchois, histoire que…

Retour aux sources

Où l'on reprend le chemin des écoliers et où on accueille les nouveaux personnels comme il se doit.



A l'attention de l'ensemble du personnel du collège



Bonsoir à tous,


Il est une tradition séculaire, proche de la superstition millénariste, qui rythme la vie administrative du Collège Jean Roucas chaque vendredi depuis l'aube des temps (à une ou deux semaines près, hein. "C'est pas une science exacte"), alors même que l'établissement s'appelait encore "Université Groumf Groumf Greu Greu" (Paléolitique), Magnus Collegus Universalis Enseignementus et Bonnas Manieras (période Romaine) (Mme Samer : PARDON), ou Ecole de Magie et de Sorcellerie de Poudlard (période contemporaine).


Une tradition qui, comme vous le constaterez vous-même en jetant un œil à l'heure à laquelle ce mail a été posté, oblige les secrétaires de direction à y passer la nuit de vendredi à samedi (sans aucun frais de…