Accéder au contenu principal

Je vous ai compris

 Où l'on s'apprête à élire les représentant des personnels au Conseil d'Administration, et où ça me fait une belle jambe (vu que j'en tape déjà les compte-rendus et les actes administratifs, ce qui me suffit amplement).



Alors que le Collège Jean Roucas s'apprête à vivre pendant cinq jours à l'heure électorale, j'ai décidé de profiter de ma position avantageuse pour passer un message politique fort, percutant, en annonçant la candidature au poste de Représentant du Personnel au Conseil d'Administration (ou, pour être plus précis, de Représentant de ma Personne au Conseil d'Administration, mais ne jouons pas sur les mots). D'un commun accord avec moi-même, qui m'a publiquement accordé son soutien en dépit de nos fréquents désaccords, j'ai constitué une liste de personnes en qui j'ai toute confiance afin de m'épauler dans cette noble démarche, à commencer par le secrétaire de Direction du Collège Jean Roucas, le secrétaire d'Intendance du Collège Jean Roucas, le gars un peu distrait assis face à l'ordinateur à côté du bureau de Mme la Principale ainsi que le rédacteur du mot d'accompagnement hebdomadaire qui vient avec les semainiers.

Je vous promets, notamment, de modifier la durée de nos journées en les passant de 24 à 35 heures, afin que nous puissions boucler notre travail hebdomadaire le lundi et nous reposer le reste du temps.

Je vous promets également d'instaurer ce que j'ai appelé, malgré les protestations de mon service de com', une période de "vacail" après chaque vacances, dans le but de réduire le traumatisme de la reprise en proposant un palier de décompression (ou, ici, de recompression) travaillé à 50%, uniquement entre 10h et 15h.

Le jour de l'invention de la machine à café sera décrété jour férié.

Le jour de l'invention de la photocopieuse sera décrété fête nationale (aucun bourrage papier ne saura m'en dissuader).

L'administration deviendra une religion, une discipline olympique et une forme marginale d'expression artistique.

Je travaillerais main dans la main avec l'opposition terrestre, et main dans le tentacule avec l'opposition extra-terrestre (mais je traiterais également avec ceux qui sont pourvus de pinces, car je suis pour la diversité).

Il va sans dire que je ne compte pas m'arrêter en si bon chemin : il ne s'agit là que d'un premier pas, une étape de ma carrière politique toute neuve, un marchepied qui me permettra d'accéder à des positions plus prestigieuses (comme, par exemple, la position debout, trop rarement observée dans la fonction publique), des postes à responsabilités où je pourrais véritablement faire la différence. A l'échelle du pays, d'abord, dont je brigue le Ministère de la Crêpe Suzette, puis à l'échelle du monde, que je dominerai avec bienveillance pour son propre bien et celui de mon compte en banque. A terme, je souhaite également rendre à la planète Terre une place centrale au sein du système solaire, à savoir entre Jupiter et Saturne, et faire de Mars un lieu de villégiature privilégié afin de désengorger un peu la Côte d'Azur.

Je vous encourage donc à voter pour moi ce vendredi, et plusieurs fois d'affilée.

Après tout, les semainiers que je vous envoie chaque semaine vous ont-ils jamais déçu ?
Vous ont-ils déjà menti ?
Non.
Jamais.
Comme celui que vous trouverez ci-joint, ils vous ont toujours parfaitement préparé à la semaine à venir, dont ils se sont toujours fait le reflet fidèle (mais en version toute plate avec des cases en longueur).

Alors au moment où vous passerez dans les urnes, votez utile, votez pour mon nombril.
ça rime, ça ne peut donc qu'être vrai.


Sur ces bonnes paroles, je vous laisse : le week-end porte conseil (je vous le souhaite donc excellent).


Le secrétariat (qui a visiblement besoin de vacances. Ou éventuellement de vacail...).


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Rends le Tambour, épisode 2

Où l'on s'est engagé la semaine précédente et où l'on tient parole.




Bonsoir à tous,




Comme attendu, nous vous transférons ci-joint le planning de la semaine prochaine, et profitons de ce message pour relayer cet important communiqué :







Vous souhaitant un bon week-end,


Bien cordialement,

--

Le secrétaire de direction

Imprime-toi ça dans le crâne !

Bonjour à tous,





Il ne vous aura pas échappé que depuis quelques temps, l'imprimante de la salle des professeurs connaissait ce que les spécialistes appellent affectueusement "quelques menus problèmes de fonctionnement". Problèmes qui, curieusement, se sont accentués de façon très invalidante depuis qu'"on" l'a ouverte, qu'on en a enlevé le toner et qu'on a jeté le chariot de celui-ci à la poubelle


Comme disait Bourvil dans des circonstances similaires "ha ben c'est sûr qu'elle va moins bien marcher, maintenant".

Plus mystérieux encore : des tests ADN réalisés par les équipes scientifiques des Experts : Jean Roucas ont révélé que le chariot jeté à la poubelle n'était PAS celui de l'imprimante sus-mentionnée, et n'est donc pas compatible avec celle-ci (qui est-il, d'où vient-il, nul ne le sait).

M Victor a temporairement résolu le pro…

La Possibilité d'une Île

Où l'on découvre que reprendre le travail, c'est moins une fatalité qu'un état d'esprit.



Ha mais vous êtes là, vous ?

Hum, pardon, je ne m'y attendais pas, vous m'avez pris de court.

Je veux dire... si vous êtes là, c'est que vous attendez le planning de la semaine prochaine.


Or si vous attendez le planning de la semaine prochaine, c'est que vous avez repris le travail.


Vous.

Bon, ben, ma foi, pourquoi pas ?


En ce qui me concerne, je trouve que c'est une drôle d'idée mais hé, nous sommes au XXIème siècle, qui suis-je pour juger ?

J'ai donc pris quelques minutes pour vous bidouiller un semainier à main levée dans mon hamac, en mode totale impro, j’espère qu'il satisfera vos attentes, je peux bien faire ça pour vous autres, j'y ai encore mis plein de couleurs comme vous aimez.

Tenez, je suis bon prince, je vais même profiter de l'occasion pour vous envoyer, en plus dudit planning, une peti…