Accéder au contenu principal

L'Amour à la page (hahoummmm tchatchatcha)

 Où l'on s'apprête à la tourner (la page), et où l'on chante pour ne pas déchanter.



Alors j'ai une bonne et une mauvaise nouvelle.

La bonne, c'est qu'"ILS" sont en vacances.

La mauvaise, c'est que pas vous.

Mais bon, vous, ce n'est pas bien grave parce que vous êtes en vacances toute l'année, si l'on en croit les gens du privé.

Du coup, vous en reprendrez bien pour une petite semaine, pas vrai ?

Allez, ne vous faites pas prier, c'est la maison qui offre.

Mais si, mais si, j'insiste.

J'INSISTE, J'AI DIT.

Vous le voulez, votre avertissement de travail pour faute professionnelle ? Non ? Bon ben voilà.

Rendez-vous lundi, alors.


Et comme je ne suis pas bégueule (quoi que ça puisse vouloir dire par ailleurs - le français n'étant pas une science exacte, j'en veux pour preuve les copies de vos élèves), je vous envoie un joli petit planning couleur lagune, pour vous préparer psychologiquement à ce qui vous attend "après" (profitez-en, vous n'êtes pas près d'en revoir un de si tôt).


Pour vous mettre dans l'ambiance, je peux même vous fredonner à l'oreille le générique de la Croisière s'Amuse (fleuron du divertissement télévisuel des années 80), si ça peut vous rendre ces cinq jours plus exotiques...

Avant la rentrée en musique, ce sera la sortie en musique, je vais gagner des points auprès du Ministère (sortez vos parapluies, par contre, il va tomber des chiens et des chats, comme disent vos collègues de langues étrangères. Gaffe aux Saint Bernard, d'ailleurs, ça peut faire super mal quand ça vous tombe dessus depuis la stratosphère).


Allez, 3... 4...

Looooove

Exciiiting and neeeew

Come abooooard

We're expecting youuuuu

The looooveeeee boooaaatttt...



Vous souhaitant un week-end cinq étoiles avec vue sur la mer,


Bien cordialement,


--


Le barman de direction

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Rends le Tambour, épisode 2

Où l'on s'est engagé la semaine précédente et où l'on tient parole.




Bonsoir à tous,




Comme attendu, nous vous transférons ci-joint le planning de la semaine prochaine, et profitons de ce message pour relayer cet important communiqué :







Vous souhaitant un bon week-end,


Bien cordialement,

--

Le secrétaire de direction

Imprime-toi ça dans le crâne !

Bonjour à tous,





Il ne vous aura pas échappé que depuis quelques temps, l'imprimante de la salle des professeurs connaissait ce que les spécialistes appellent affectueusement "quelques menus problèmes de fonctionnement". Problèmes qui, curieusement, se sont accentués de façon très invalidante depuis qu'"on" l'a ouverte, qu'on en a enlevé le toner et qu'on a jeté le chariot de celui-ci à la poubelle


Comme disait Bourvil dans des circonstances similaires "ha ben c'est sûr qu'elle va moins bien marcher, maintenant".

Plus mystérieux encore : des tests ADN réalisés par les équipes scientifiques des Experts : Jean Roucas ont révélé que le chariot jeté à la poubelle n'était PAS celui de l'imprimante sus-mentionnée, et n'est donc pas compatible avec celle-ci (qui est-il, d'où vient-il, nul ne le sait).

M Victor a temporairement résolu le pro…

La Possibilité d'une Île

Où l'on découvre que reprendre le travail, c'est moins une fatalité qu'un état d'esprit.



Ha mais vous êtes là, vous ?

Hum, pardon, je ne m'y attendais pas, vous m'avez pris de court.

Je veux dire... si vous êtes là, c'est que vous attendez le planning de la semaine prochaine.


Or si vous attendez le planning de la semaine prochaine, c'est que vous avez repris le travail.


Vous.

Bon, ben, ma foi, pourquoi pas ?


En ce qui me concerne, je trouve que c'est une drôle d'idée mais hé, nous sommes au XXIème siècle, qui suis-je pour juger ?

J'ai donc pris quelques minutes pour vous bidouiller un semainier à main levée dans mon hamac, en mode totale impro, j’espère qu'il satisfera vos attentes, je peux bien faire ça pour vous autres, j'y ai encore mis plein de couleurs comme vous aimez.

Tenez, je suis bon prince, je vais même profiter de l'occasion pour vous envoyer, en plus dudit planning, une peti…